Contact :

Christelle BIENVENU
Responsable de projets
06 08 84 27 52

Sécurité alimentaire

 

Toujours plus loin dans la maîtrise des risques…

Pendant longtemps réservé aux spécialistes ayant de solides connaissances en micro biologie, chimie ou physique, le domaine de la sécurité alimentaire s’est, depuis une dizaine d’année, rendu plus lisible en s’organisant :

  • Des guides de bonnes pratiques d’hygiènes (les BPH) par filière permettant ainsi aux acteurs d’avoir accès à une approche dédiée à leur métier en termes d’évaluation des risques et des moyens de maîtrise associés
  • Une règlementation française simplifiée en 2006 avec le « paquet hygiène » qui a coordonné les différents domaines qui évoluaient de façon distincte (certains aspects non couverts et à l’inverse d’autres couverts par deux parties (ex : transport))
  • Une Norme ISO 22000 permettant de reconnaître le travail des organisations de façon équivalente quel que soit l’endroit où celles-ci se situent.

Et Demain ?

Le contexte géo politique a bien évidemment aussi un impact sur ce sujet. Le nombre d’organisations, sollicitées par leurs clients, à vouloir accroître la confiance de leurs propres clients en sécurisant l’élaboration mais aussi la livraison des produits alimentaires de toute pollution intentionnelle est croissant. Apres avoir intégrés les risques liés au process, aux pratiques et à l’environnement des produits (exemple des allergènes) vient s’ajouter la prévention de la malveillance. C’est un nouveau volet qui s’ouvre car l’approche pragmatique nécessaire à une activité industrielle va prendre une autre forme face à des contaminants pas toujours visibles voir identifiables (exemple des nano particules).

Nous parlons alors du renforcement des accès aux sites, d’un filtrage des accès ateliers au plus juste besoin (parcours visite clients mis en extérieur avec vue sur l’activité plutôt que d’être au pied des machines) ou encore de sas de décontamination intégrant des produits qui éliminent plus que les bactéries voir l’intensification des scénarii tests de gestion de crise.

Ce nouvel aspect ne doit pas nous faire oublier de poursuivre de façon homogène la maîtrise de nos risques historiques avec par exemple l’utilisation de smartphones dans les ateliers alors qu’à eux seuls ils véhiculent plus d’un million de bactéries par pouce carré.

Un nouvel outil pratique et ludique pour la réalisation, avec votre personnel opérationnel des Analyses des Risques HSE

Vous souhaitez pouvoir construire ou actualiser vos analyses des risques HSE avec votre personnel opérationnel afin d'être au plus proche de la réalité-terrain ?

Interactions et Entreprise a développé pour vous, un outil pratique, commun et ludique aux analyses des risques Hygiène - Santé - Sécurité au Travail et Environnement, afin de :
- d'impliquer votre personnel dans la construction des analyses des risques en les faisant passer de spectateur à acteur,
- de responsabiliser votre personnel vis-à-vis des dangers et des risques identifiés au sein de leur activité,
- de faire adhérer l’ensemble du personnel à la mise en œuvre des actions préventives et correctives alors identifiées et donc à votre Plan d'actions,
- de faire gagner en autonomie le personnel vis-à-vis des actions mises en œuvre et ainsi optimiser la production et son outil.

Si vous désirez de plus amples informations, n'hésitez pas à contacter notre Responsable de Projets (voir encadré plus haut)

Veille Réglementaire spécifique à une activité : Exemple pour le Champagne

La veille réglementaire pour l'activité Champagne dépend aussi bien des usages locaux, de l'INAO, que de la législation nationale sur les appellations d'origine et de la réglementation européenne.

Dans un contexte législatif en constante évolution, Interactions et Entreprise a souhaité mettre à votre disposition un nouvel outil :

une Veille Réglementaire spécifique à l'activité CHAMPAGNE.

Si vous désirez de plus amples informations ou si vous souhaitez une veille réglementaire spécifique à votre activité agroalimentaire, n'hésitez pas à contacter notre Responsable de Projets (voir encadré plus haut).

Ressources humaines  Retour haut de page

Exemples d’actions menées : Les Bonnes Pratiques d’Hygiène

Problématique et/ou contexte spécifique

Les BPH s’appliquent à la chaîne alimentaire depuis la production primaire jusqu’à la consommation finale, en indiquant les contrôles d’hygiène à exercer pour chaque acteur de la filière agro alimentaire.

« Les exploitants du secteur alimentaire doivent veiller à ce que les manutentionnaires de denrées alimentaires soient encadrés et disposent d'instructions et/ou d'une formation en matière d'hygiène alimentaire adaptées à leur activité professionnelle » (Règlement 852/2004)

Les Bonnes Pratiques d’Hygiène :

  • Permettent de respecter la réglementation en vigueur, les attentes et exigences des clients (Cahier des Charges), des normes et des référentiels (ISO 22000 / IFS / BRC…)
  • Servent de base pour maintenir tout au long de la chaîne alimentaire un environnement respectant les règles de l’hygiène appropriées à la production, à la transformation et à l’expédition des produits finis
  • Responsabilisent et concernent tous les acteurs de l’entreprise

Objectifs

Basés sur la réglementation en vigueur et sur le Guide de Bonnes Pratiques d’Hygiène de l’activité (document de référence conçu par la branche professionnelle), l’accompagnement et la formation aux BPH listent et étayent les opérations destinées à garantir la sécurité et la salubrité des aliments en passant par :

  • Les exigences concernant les matières premières et les emballages
  • La manutention, l’entreposage, le transport
  • Les opérations de nettoyage, d’entretien, d’hygiène corporelle
  • L’hygiène de l’environnement de travail, des zones de production, du matériel

Quelques éléments de contenu

  • Contexte et enjeux
  1. - Avant d’être salarié, je suis consommateur : quelles sont mes attentes ?
  2. - Exigences réglementaires dans le domaine de la sécurité alimentaire pour les entreprises Agro-Alimentaires : quelles sont celles pour mon entreprise ?
  3. - En tant que salarié, je représente l’entreprise : quels sont mes devoirs ?
  • Les bonnes pratiques d’hygiène, un préalable indispensable ?
  1. - Qu’est - ce que l’Hygiène ?
  2. - Pourquoi l’Hygiène ?
  3. - Quelles conséquences en l’absence d’Hygiène ? pour le consommateur ? pour le produit ? pour l’entreprise ?
  4. - Les obligations des entreprises vis à vis de leurs clients
  • Le Système de Management de la Sécurite Alimentaire chez nous ?
  1. - Rappels généraux sur la démarche HACCP
  2. - Le diagramme de fabrication : mon rôle en tant que fournisseur et client internes
  3. - Les différents types de dangers :
    1. - Microbiologiques / Qu’est-ce qu’un microbe ? / Généralités / Les microbes spécifiques à mon activité / Les conséquences de l’action de ces microbes sur le produit...
    2. - Chimiques
    3. - Physiques
    4. - Qualitatifs
    5. - Autres
  • « Plan de Ressources Préventives » : les facteurs permettant de prévenir les risques
  1. - Ressources humaines
    1. - Adapter son comportement et gérer son poste de travail
    2. - Savoir identifier l’origine des dangers et des risques associés (Méthode des 5M)
    - Ressources matérielles
    1. - Maîtriser le matériel
    2. - Préserver l'environnement de travail par le Nettoyage et la Désinfection
    3. - Les produits de Nettoyage / Désinfection et le choix des produits
    4. - Les techniques de Nettoyage suivant les locaux et les matériels

Ressources humaines Retour haut de page